Financement de la formation chauffeur VTC

Plusieurs solutions de financement peuvent être envisagées en fonction de votre situation professionnelle, de votre profil et de la formation que vous devez suivre : formation chauffeur VTC en vue d’obtenir votre carte professionnelle ou stage de formation continue VTC obligatoire. Dans certains cas, vous devrez néanmoins autofinancer tout ou partie de votre formation.

Vous êtes salarié

L’Académie Maurice Chabé, organisme de formation certifié, permet la prise en charge du financement des formations par les entreprises ou par leur OPCA de branche (Organisme Paritaire Collecteur Agréé).Le financement de votre formation chauffeur VTC ou de votre stage de formation continue peut être envisagé dans l’un des cadres légaux suivants.

Le plan de formation de votre entreprise

Toutes les entreprises ont l’obligation légale de consacrer au financement de la formation professionnelle continue de leurs salariés un montant correspondant à un pourcentage de leur masse salariale (0,55 % de la masse salariale annuelle brute pour les entreprises de moins de 10 salariés, 1,05 % pour les entreprises de 10 à moins de 20 salariés et 1,60 % pour celles de 20 salariés et plus). Cette contribution peut être utilisée directement par l’entreprise ou à travers un versement auprès de son OPCA. Dans ce cas, l’entreprise adhérente définit les axes prioritaires de son plan de formation, propose à ses collaborateurs les stages qui s’inscrivent dans ce plan, puis sollicite l’OPCA pour la prise en charge de la formation.

Le Droit Individuel à la Formation (DIF)

Le DIF permet aux salariés disposant d’une certaine ancienneté dans l’entreprise de bénéficier de formation professionnelle suivie pendant ou en dehors du temps de travail.La durée légale des droits acquis au titre du DIF est de 20 heures de formation par an. Ces droits acquis peuvent être cumulés sur 6 ans. Au terme de cette période et à défaut de son utilisation en tout ou partie, le DIF reste plafonné à 120 heures (soit 6 x 20 heures).

Ainsi, si vous envisagez une reconversion professionnelle, les droits acquis au titre du DIF chez votre(vos) précédent(s) employeur(s) peuvent financer pour partie votre formation chauffeur VTC.

En savoir plus : Droit individuel à la formation (DIF)

Le Congé Individuel de Formation (CIF)

Sous certaines conditions, d’ancienneté dans votre entreprise notamment, vous pouvez faire une demande de congé individuel de formation (CIF) : auprès de votre employeur, et auprès de l’organisme auquel votre entreprise cotise pour le CIF ou au Fonds de gestion des congés individuels de formation (Fongecif). Sur étude de votre dossier, vous pouvez obtenir de l’organisme financeur une prise en charge totale ou partielle de votre formation et percevoir jusqu’à 80% de votre salaire pendant la formation.

Peuvent être bénéficiaires du CIF :

  • Les salariés du secteur privé en contrat à durée indéterminée (CDI), justifiant d’une activité salariée de 2 ans (consécutifs ou non), dont 1 année dans l’entreprise actuelle.
  • Les salariés du secteur privé en contrat à durée déterminée (CDD), ou anciens titulaires de CDD justifiant de 24 mois d’activité salariée durant les 5 dernières années, dont 4 mois de CDD dans le secteur privé au cours des 12 derniers mois. Ces conditions d’ancienneté sont applicables à des contrats consécutifs ou non.
  • Pour les jeunes de moins de 26 ans (à la date du dépôt de dossier) :
    Il faut justifier de 12 mois d’activité salariée dans le secteur privé durant les 5 dernières années dont 4 mois de CDD au cours des 12 derniers mois précédant la fin du dernier contrat de travail, CDD consécutifs ou non. Le contrat d’apprentissage et le contrat de professionnalisation à durée déterminée sont désormais pris en compte dans les 4 mois d’activité salariée.NB : dans tous les cas, la formation doit débuter au plus tard dans les 12 mois suivant la date de fin du dernier contrat à durée déterminée, contrat d’apprentissage ou contrat de professionnalisation.

En savoir plus : Congé individuel de formation

Egalement : Le congé individuel de formation sur le site du Fongecif IDF

Les périodes de professionnalisation

Une période de professionnalisation a pour objet de favoriser, par des actions de formation alternant enseignements théoriques et pratiques, le maintien dans l’emploi des salariés en contrat à durée indéterminée.Les bénéficiaires sont en priorité les salariés ayant au moins 20 ans d’activité professionnelle, ceux âgés d’au moins 45 ans avec un an d’ancienneté minimum dans l’entreprise ou encore ceux dont la qualification est insuffisante au regard de l’évolution des technologies et de l’organisation du travail.Il s’agit d’un cursus de formation longue durée (de 70 à 1 200 heures), basé sur l’alternance entre activité professionnelle et périodes de formation, pendant une période de 24 mois maximum.

 

Vous faites l’objet d’un reclassement professionnel

Les salariés de certaines entreprises visées par une procédure de licenciement économique peuvent bénéficier d’un contrat de sécurisation professionnelle (CSP) qui leur permet de bénéficier d’un ensemble de mesures favorisant un reclassement accéléré vers l’emploi. Dans ce cadre, les formations sont généralement prises en charge à 100%.La demande de stage doit être faite directement à la personne ou à la structure en charge du reclassement professionnel.Le CSP concerne les entreprises de moins de 1 000 salariés et les entreprises en redressement ou en liquidation judiciaire (quel que soit le nombre de salariés) qui ont engagé une procédure de licenciement économique.

En savoir plus : Le contrat de sécurisation professionnelle

Vous êtes demandeur d’emploi

La carte professionnelle de chauffeur VTC n’est pas inscrite au Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP) ; aussi la participation de Pôle Emploi au financement de votre formation chauffeur est-elle limitée et étudiée au cas par cas. D’autres sources de financement peuvent compléter un financement partiel de Pôle Emploi, via le Conseil Général de votre département, le Conseil Régional de votre région ou encore la Mission Locale pour les moins de 26 ans.

Si vous êtes demandeur d’emploi au RSA, votre conseiller Pôle Emploi peut vous aider à établir une demande d’aide financière au Conseil Général qui, dans certains cas, peut débloquer des fonds pour ce type de formation.